Questions courantes sur la Fondation

Combien d’argent la Fondation amasse-t-elle chaque année?

La Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface est très reconnaissante envers ses nombreux donateurs pour leur grande générosité. Vous trouverez ci-après un aperçu de notre plus récent Rapport annuel dans lequel vous pourrez voir les tendances en matière de revenus et les sources de financement.

Comme toujours, nous faisons une surveillance étroite de l’utilisation des dons. Nous nous assurons que les fonds qui nous sont confiés sont utilisés pour mener des projets de recherche qui transformeront des vies et pour fournir des soins de santé avec sensibilité et compassion.

Pourriez-vous vendre les renseignements me concernant à d’autres organismes de bienfaisance?

Jamais. Nous assurons la stricte confidentialité de tous les renseignements personnels que nous recueillons concernant les donateurs, les donateurs éventuels et les bénévoles. En aucun cas, nous ne vendons, n’échangeons ou ne louons ces renseignements. Nous vous invitons à lire notre Déclaration de confidentialité pour obtenir plus d’information.

Puis-je demander à ce que mon don soit affecté à un domaine en particulier?

Oui, vous pouvez soutenir la campagne de financement de votre choix, un programme ou un service en particulier ou encore un appareil dont l’hôpital a besoin. Apprenez-en plus sur les différentes façons d’aider.

Comment la Fondation investit-elle dans les fonds de dotation et comment en fait-elle la gestion?

Tous les fonds de dotation de la Fondation de l’Hôpital Saint‑Boniface sont regroupés pour être investis en commun. Les fonds sont gérés par des professionnels surveillés par le comité des finances du conseil d’administration et qui doivent se conformer à une politique très stricte en matière d’investissements.

Comment puis-je m’informer sur les retombées de mon don?

Nous nous efforçons de garder nos donateurs informés quant aux retombées de leur soutien financier. Chaque année, nous publions le bulletin Croyez-y ainsi que notre rapport annuel pour faire connaître nos réussites et présenter un suivi sur nos activités de financement. De plus, les donateurs qui ont créé leurs propres fonds de dotation reçoivent une mise à jour annuelle sur les projets accomplis grâce à leur générosité.

Questions sur nos loteries

De quelle façon le programme de loteries s’inscrit-il dans les activités de financement de la Fondation?

La Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface bénéficie de deux sources de revenus fondamentales : les dons de charité (dons et revenus provenant des fonds de dotation); et les activités commerciales et sociales (comme les loteries). Puisque les loteries sont administrées comme une entreprise, les gens qui achètent des billets sont des clients et non des donateurs. Ainsi, nous ne remettons pas de reçu d’impôt pour activités de bienfaisance aux acheteurs de billets de loterie. Le produit net (les profits) d’une loterie fournit un soutien financier essentiel pour les programmes et les initiatives menés à l’Hôpital Saint-Boniface.

Utilise-t-on l’argent versé par des donateurs pour payer ou commercialiser le programme de loteries?

Absolument pas. La Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface s’autofinance complètement. Pas un sou de l’argent versé par les donateurs n’est utilisé pour financer le programme de loteries. Le coût des billets est suffisant pour payer les prix, la promotion et l’administration des loteries.

L’argent que je donne pour acheter un billet va-t-il entièrement à la Fondation?

La totalité du produit net (les profits) de la loterie sert à financer l’amélioration des soins cliniques et de la recherche à l’Hôpital Saint‑Boniface. C’est exactement comme dans le cas d’un tournoi de golf ou d’un dîner-bénéfice. Une fois toutes les dépenses payées, le montant restant est remis à la Fondation.

Les fondations devraient-elles mener des activités commerciales?

Les dons à eux seuls ne suffisent pas pour financer les programmes et les activités de la Fondation. Les activités commerciales et sociales représentent des moyens originaux d’accroître les revenus pour permettre à la Fondation d’accomplir sa mission, tout en s’assurant que l’argent versé par les donateurs est utilisé à bon escient.

Une étude effectuée par la Fondation Muttart indique que neuf Canadiens sur dix croient que les activités commerciales sont un bon moyen pour un organisme de bienfaisance de recueillir de l’argent provenant d’autres sources qu’il ne pourrait pas obtenir autrement. Pour en savoir plus, consulter le site http://www.muttart.org/surveys (en anglais seulement). 

Comment puis-je m’assurer que les loteries sont bien gérées?

À la Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface, l’intégrité, la transparence et la bonne gouvernance sont au cœur de notre mission. Ces valeurs guident tous nos projets.

Nos loteries sont gérées sous licences, sont surveillées et sont réglementées par la Liquor and Gaming Authority of Manitoba. Les contrôles financiers sont effectués par un cabinet d’experts-comptables et sont approuvés chaque année par notre conseil d’administration bénévole.

Quelle est l’importance des loteries pour la Fondation et pour le Manitoba?

Les produits de la loterie sont essentiels au financement des secteurs où les besoins sont les plus pressants à l’Hôpital Saint-Boniface, au Centre de recherche et à la Fondation. Les loteries de la Fondation de l’Hôpital Saint‑Boniface ont rapporté plus de 10 millions de dollars de profit, seulement au cours des six dernières années.

Le programme de loteries est aussi une formule gagnante sur toute la ligne pour la province du Manitoba : les fonds recueillis restent ici au Manitoba et servent à fournir de meilleurs soins de santé dans notre province. La majeure partie des prix est achetée au Manitoba. Bien entendu, les gagnants des loteries sont des Manitobains et des Manitobaines.

De plus, la publicité entourant les loteries permet de mieux faire connaître la Fondation et son importante cause à la population.

Le programme de loteries favorise-t-il la dépendance au jeu?

Des études effectuées au Canada et à l’étranger arrivent toutes à la même conclusion : les loteries caritatives sont considérées représenter un faible risque à l’égard de la dépendance au jeu.

Les conclusions soulignent que les loteries caritatives ne comportent pas les caractéristiques liées à l’accoutumance (faible coût, forte interactivité jeu/joueur et résultat instantané ou rapide). Le prix relativement élevé des billets de loterie et le fait que les acheteurs doivent attendre plusieurs mois avant la date du grand tirage font en sorte que le risque de dépendance au jeu devient plus faible.

Pour en savoir plus, veuillez consulter les sites Web suivants :

Centre for Public Sector Research, Suède (en anglais) : https://gupea.ub.gu.se/bitstream/2077/26165/1/gupea_2077_26165_1.pdf

2007 Adult Gambling Prevalence Study, Nouvelle-Écosse (en anglais) : http://novascotia.ca/dhw/addictions/documents/Adult-Gambling-Prevalence-Study-2007.pdf